Nos avis clients
0

Blog de l'agence

Actualités

Que veut dire : Prix net vendeur ?

Sommaire :

  1. Le calcul du vrai prix de son logement
  2. Honoraires de l’agence AbriCorse
  3. Les frais de notaire
  4. L’acquéreur peut obtenir une diminution des frais de notaire ?
  5. Obtenez une diminution des frais d’agence

 

Le calcul du vrai prix de son logement

 

Lorsqu’une personne met en vente son logement avec l’aide d’une agence immobilière, elle fixe alors un prix de vente.

Mais sur ce prix déterminé, l’intégralité du montant ne part pas dans la poche du vendeur à l’issue de la vente.

 

On distingue en effet le prix de vente FAI, c’est-à-dire « frais d'agence inclus », et le prix net vendeur, à savoir le montant que le vendeur va réellement encaisser à l’issue de la vente de son bien.

Le prix net vendeur correspond au montant réellement touché par le vendeur, et il se distingue du prix FAI, qui correspond au prix net vendeur + les frais d’agence.

 

Ainsi, le prix net vendeur et le montant des frais d’agence sont étroitement liés, et il est bien évident que le plus la commission de l’agence immobilière sera élevée, et plus le prix net vendeur sera important, et inversement.

Notez que les frais d’agence, qui correspondent aux honoraires perçus par l’agent immobilier s’il vend votre logement, ne sont pas encadrés par la loi. En général, ces frais s’élèvent entre 5 et 8 % du prix net vendeur.

 

Exemple : Lors de la vente d'un bien immobilier, le prix net vendeur est fixé à 200 000 €.

Les frais d’agence sont de 6 % du prix, ce qui correspond à 12 000 €.

Le prix FAI est donc de 212 000 €

 

Chez l’agence AbriCorse, nous pratiquons en moyenne des tarifs inférieurs de 25% par rapport à la concurrence.

 

Honoraires l’agence AbriCorse

 

Prix de vente €

Valeur %

< 50 000 €

8%

50 001 € - 100 000€

7%

100 001 € - 150 000 €

6%

150 001 € - 300 000 €

5%

300 001 € - 600 000 €

4%

> 600 000 €

3%

 

Les frais de notaire

 

Et les frais d'acte appelés à tort frais de notaire dans tout ça ?

 

Ils sont payés par l’acquéreur, et s’ajoutent au prix FAI. Ainsi, lorsque vous signez le compromis de vente avec l’acquéreur, le prix qui apparaît est donc le prix net vendeur + les frais d’agence + les frais de notaire. Ces frais s’élèvent en général à 7-8 % du prix du bien immobilier, et ils sont calculés sur la base du prix FAI.

 

Si l’on reprend l’exemple précédent, il s’agit donc de réaliser le calcul suivant :

 

  • Pour un logement dont le prix net vendeur est fixé à 200 000 €, et dont les frais d’agence AbriCorse s’élèvent à 5 %*, le prix FAI est donc de 210 000€ (212 000 € chez la concurrence).
  • Si les frais de notaire s’élèvent à 7 %, le montant qui s’ajoute au prix FAI payé par l’acquéreur est de 14 700 € (Au lieu de 14 840 €).
  • Le montant total que l’acquéreur devra débourser pour acheter le logement est de 224 700 € (Au lieu de 226 840 €, soit 2140 € de moins).

 

* Après une étude de marché faisant ressortir des honoraires à 6/7 %.

 

L’acquéreur peut obtenir une diminution des frais de notaire ?

 

Il est possible pour l’acquéreur de diminuer le montant des frais de notaire, en versant directement à l’agent immobilier, en charge de la vente, les frais d'agence.

Pour que l’acquéreur puisse bénéficier de cette option, celle-ci doit être inscrite dans le mandat de vente. Avec ce scénario, c’est donc le prix net vendeur qui est mentionné dans le compromis de vente et l’acte de vente authentique comme prix à régler par l’acquéreur.

 

Dans ce cas, les frais de notaire s’appliquent au prix net vendeur, et non au prix FAI, ce qui permet à l’acquéreur de réaliser des économies. Si l’on reprend l’exemple précédent, on réalise donc le calcul suivant :

 

  • Le prix net vendeur est de 200 000 €.
  • Les frais de notaire de 7 % calculés sur la base du prix net vendeur sont de 14 000 €.
  • Ainsi, le prix total à régler par l’acquéreur lors de la signature de l’acte de vente est de 224 000 €, ce qui représente une économie de 2 840 €.

 

Obtenez une diminution des frais d’agence

 

Si l’acquéreur peut obtenir une petite diminution des frais de notaire, ces derniers sont pourtant incompressibles et la marge de négociation reste faible, car ils se composent essentiellement d’impôts, de taxes et d’honoraires encadrés par la loi.

En revanche, en tant que vendeur, vous pouvez parfaitement négocier les frais d’agence avec l’agent immobilier.

Ces derniers ne sont pas encadrés par la loi et vous êtes donc libre de les négocier.

Si vous parvenez à faire diminuer le montant des frais d’agence, vous pourrez alors préserver votre prix net vendeur.

 

Notez par exemple que si un acquéreur vous fait une offre d’achat à un prix inférieur à celui que vous avez fixé, vous pouvez demander un effort à l’agent immobilier en lui demandant une répercussion de la diminution du prix sur ses honoraires, plutôt que sur votre prix net vendeur.

 

Bon à savoir

En théorie c’est l’acheteur qui paye les frais d’agence puisque le prix qui lui est demandé est le prix FAI.

Mais en pratique, puisque vous n’allez recevoir que le prix net vendeur, c’est vous qui les payez. A moins que vous souhaitiez recevoir le prix que vous estimez être celui du marché et que l’agence y ajoute ses honoraires.

Mais prenez garde à ce que le prix du logement ne soit pas surestimé.

 

Votre blogueur et conseiller immobilier

Mr FRISSONG : 06.33.21.66.13

Julie BENEDETTI fondatrice de l'agence : 06.99.06.16.06

Numéro de l'agence : 04.95.52.37.96

WWW.ABRICORSE.COM

Résidence APARTE, Rte de Mezzavia,

20167 Ajaccio

 

Ces actus peuvent aussi vous intéresser

Salon d'Art Contemporain et de Créateurs Ajaccio

Venez nombreux découvrir les oeuvres d'artistes, designer, artisans insulaires et du Continent.
Ouverture du public : 
Le jeudi 13 septembre de 16h à 21h (vernissage à 18h).
Du vendredi 14 au dimanche 16 septembre de 11h à 21h.
Exposition
20090AJACCIO
LAZARET OLLANDINI


Ce qui change dans la loi Pinel en Corse

Initialement prévue pour ne plus être applicable après 2017, la loi Pinel sera belle et bien reconduite pour l’année 2018. Des dispositions étaient pourtant prises pour son remplacement par une nouvelle loi de défiscalisation immobilière nommée « loi Mézard ». Cette dernière n’a pas vu le jour et l’article 39 du projet de loi des finances prolonge le dispositif Pinel pour les quatre prochaines années, soit jusqu’au 31 décembre 2021. Voilà la première modification apportée à cette loi.

Toutefois, avant la vulgarisation du texte exact de ce dispositif dès janvier 2018, on connait déjà les restrictions y afférentes, votées par le Parlement. Ces dernières mesures ont fait suite à un amendement présenté par Joël Giraud, qui se trouve être le rapporteur au sein de la commission des finances dans le cadre de l’article 39 du projet de loi des finances. Ainsi, les contours du dispositif Pinel ont bougé.

Au départ, les zones Pinel comptaient : la banlieue parisienne (Zone A), Paris et sa proche banlieue (Zone A bis), les agglomérations dont la population dépasse les 250 000 habitantsainsi que certaines villes du littoral et la corse (Zone B1), les communes d’une population entre 50 000 et 250 000 habitants (Zone B2) et le reste du territoire national (Zone C).

A priori, les nouvelles dispositions excluent la Zone C de l’investissement Pinel dès 2018. Les autres zones restent éligibles à l’investissement locatif pour un bien immobilier dans le cadre de la loi Pinel 2018. Toutefois, quelques modifications viennent corroborer le dispositif. Pour la Zone B2, elle bénéficiera uniquement pour l’année 2018, d’une certaine flexibilité. En pratique, 16 communes de la zone C et 900 de la zone B2 devront se prémunir d’un agrément pour continuer à bénéficier de l’allégement fiscal. Quant à la zone B1, elle concerne près de 1500 communes et serait aussi exclue du régime sauf agrément.

Ces exclusions sont faites non seulement pour faire faire des économies au gouvernement, mais aussi pour recentrer le dispositif sur les zones tendues où il y a un besoin croissant de logements.


Les modifications apportées au Prêt à Taux Zéro en Corse

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) est un dispositif dont les résultats ont été palpables dans le secteur de l’immobilier en 2016. Il s’agit d’une aide qui permet au bénéficiaire de profiter d’un prêt immobilier avec un taux d’intérêt de 0 %. Il a bel et bien contribué à la création de nouveaux logements. En effet, ce dispositif a été instauré depuis 2011 et a été reconduit pour l’année 2016.

Aujourd’hui, au même titre que la loi Pinel, le PTZ sera encore reconduit pour 2018 ainsi que les quatre prochaines années. Concrètement, cette reconduction s’accompagne aussi de quelques modifications. Il s’agit notamment d’un recentrage sur les zones tendues dès janvier 2018. Cependant, cette disposition éjectant les zones rurales, elle risque de ne pas faire l’unanimité.